Voici le matériel utilisé

Retour a la page accueil.

Voir des photos de poissons chassés dans la région !!!

Voir des photos personnelles de prises de poissons !!!

Voir les zones interdites et lire la réglementation sur le quartier des Affaires Maritimes de Marseille.

Visualiser à partir de photos et de plans, les zones de chasse dans la rade et les îles sud de Marseille !!!

Visiter l'aquarium de Saint Cyr les Lecques.

Voir des animations de photos sur les loups !!!

Accroche poissons

 top

 top

top

top

Le masque et le tuba :
Un masque très simple et très ancien, mais avec une très large vision. Le tuba est lui aussi des plus simple, mais surtout transparent !! A noter que je retire le tuba de la bouche dès la descente amorcée. Pourquoi ? Pas de Bloup, bloup au vidage du tuba, et au retour en surface, pas d'expiration forcée. Mais cela n'engage que moi...

La dague :
J'utilise une dague très affilée, et avec un double accrochage, (clip + boucle ). Cela me semble un élément INSPENSABLE du chasseur, surtout en cas de problème au fond.

Les plombs de cheville :
Et oui, je met des plombs aux chevilles. Cela me stabilise, surtout en hiver quand je chasse dans peu d'eau qui est agitée.

Le Baudrier :
Je suis habitué au baudrier, surtout parce ce que je ne rentre pas dans les trous, préférant l'agachon, ou la coulée. Je garde un très mauvais souvenir de jeunesse de la chasse dans un trou où j'ai failli rester !!
D'autre part, le baudrier soulage les reins..

L'accroche poissons :
Le mien est des plus rustiques, de la drisse avec un bout pointu en acier. Il part de ma gauche, pour être accroché sous le plomb de droite. Je l'utilise pour tuer immédiatement tout poisson accroché..
Je ferai une remarque : je pense que devrait être interdite la vente d'accroche poissons constitués d'une boucle en acier qu'utilisent la plupart de débutants. Cela représente un danger en cas d'accrochage au fond.

Les palmes :
Ce sont de palmes longues en fibre de carbone. A la fois assez rigides et souples avec chaussons et forme en queue d'hirondelle.

Des Flèches de secours :
Toujours avoir des flèches de secours, en cas "d'enraguage". J'ai aussi un trident et un 5 dents, mais j'avoue m'en être rarement servi !! Les poissons sont tout "escagassés" après la prise.
REMARQUE : toutes mes flèches sont montées avec un ardillon long.

Ragueur Marlin de 70 cm :
Pour la chasse à trou uniquement.

Un Marlin de 90 cm avec moulinet :
C'est une vielle arbalète sur laquelle j'ai monté un moulinet (au cas ou !!).

Un Marlin de 90 cm de secours :
En cas de problème, je l'utilise. C'est avec lui que j'ai pratiqué pendant un bon nombre d'années.

Le Viper élite de Sporasub en 90 cm et moulinet :
C'est ma dernière acquisition, que j'ai un peu modifié pour la rendre à ma main.

La veste du chasseur sous marin :
J'en ai en fait 3, de différentes épaisseurs suivant la saison (7,5 mm, 6 mm et 4 mm). Elles sont toutes taillées sur mesure, par un excellent tailleur, car aucun d'entre nous n'a les mêmes mesures. Aussi dans mes combinaisons, il ne rentre pas une goutte d'eau !!!
Elles sont en Lycra et refendues.
Pour les mettre j'utilise de l'eau chaude (en hiver), avec du shampooing très doux.

ASTUCE PERSONELLE : En toute saison, je pars habillé de mon pantalon et en hiver je rentre chez moi en combinaison. Je me déshabille donc au chaud dans la salle de bains !!. Je me suis fabriqué une protection en plastique pour les sièges de ma voiture. C'est aussi un très bon moment de prendre une douche très chaude, après quelques heures passées dans de l'eau glacée !!!

Les pantalons :
Mêmes remarques que ci dessus. Les pantalons sont (à part celui de 4 mm), très haut au dessus de la taille, et personnellement j'ai proscrit la "pissette". Je préfère monter sur mon bateau ou sur un rocher pour me soulager (mais jamais dans la combinaison) !!! Il va de soi qu'ils sont sans bretelles !!!

Les chaussons :
Personnellement, j'utilise des chaussons en lycra et refendus. Pour me déplacer sur terre, j'enfile des chaussons de Fun Board, d'une taille adaptée, que j'ai coupés sur le devant...

Les gants :
Indispensables, quelle que soit la saison.
Ceux d'hiver sont, à leur achat, étanchéisés. Je les retourne et j'enduis toutes les coutures de colle au néoprène. Attention, toujours choisir des gants légèrement plus grands. En effet, s'ils sont un peu étroit, ils empêchent la circulation du sang et donc en hiver provoquent l'onglée.

Le GPS :
C'est le dernier né des instruments de repérage. Il permet de retrouver "approximativement" une zone de chasse (à 20m près), mais en aucun cas une pierre de façon précise. Je suis toujours un adepte des amers avec lesquels je tombe pratiquement sur la pierre visée.
Le GPS me parait toutefois indispensable pour la sécurité, quand le brouillard se lève. Je parle du 'coton' qui ne permet pas la moindre visibilité en mer.

Le sondeur :
Beaucoup plus utile, le sondeur, permet de (re)trouver, de découvrir, d'éventuels secs au large. Ainsi il permet quant on a qu'un seul amer et que l'on connait la profondeur, de retrouver l'endroit de chasse.

La boussole :
Obligatoire sur un bateau, et avec l'orientation du fanion (obligatoire) cela donne le sens du vent, donc de prévoir, avec un peu d'expérience, comment va tourner la mer. Et ici en méditérannée cela change très vite !!!.

 

 

Raymond MINGAUD mis à jour le ;  .                                                   . top